Contrôler la hauteur de vos chrysanthèmes

Un élément essentiel à prendre en considération lorsqu’on fait la production de chrysanthèmes est le rôle considérable que joue l’espacement des plantes à l’égard de leur hauteur et de leur forme finales. La production de plantes arrondies et aux formes bien proportionnées commence par un espacement adéquat. Pour les plantations d’automne faites dans des contenants de 8 pouces de diamètre (20,3 cm) ou plus, je préfère leur réserver un espacement de 18 à 24 pouces (45,7 à 61 cm), calculé à partir du centre du contenant. Un bon espacement permet à la lumière et à la circulation d’air d’atteindre la canopée inférieure, offrant ainsi un environnement plus sain et une croissance soutenue pendant la majeure partie du cycle végétatif. Espacez les plantes de manière à ce qu’elles se touchent à peine les unes les autres au moment où elles commencent leur floraison. J’ai constaté que si les plantes remplissent leur espace trop rapidement, les feuilles d’une plante à l’autre commenceront à se chevaucher. Un tel chevauchement envoie aux plantes un signal qu’il y a de la compétition pour l’espace, ce qui pourrait engendrer une forme de croissance indésirable.

Lorsqu’on estime la hauteur finale qu’atteindront les plantes, on vise à ce que 70% à 80% de cette hauteur soient atteints au moment où les boutons floraux sont de la taille d’un grain de poivre (à peu près la moitié d’un petit pois). Dépendant des températures diurnes, de la vigueur et du type de croissance de la variété cultivée, les bourgeons atteignant cette taille devraient normalement atteindre leur maturité alors qu’il reste deux à quatre semaines avant la conclusion du cycle de croissance.
Pour être plus précis, consultez les catalogues des fournisseurs de boutures de chrysanthèmes. Vous y trouverez la description des types de croissance de chaque variété. Cette information constitue un bon point de départ pour l’horticulteur novice. Pour sa part, l’horticulteur expérimenté tirera largement profit d’une bonne tenue de ses dossiers, ce qui l’aidera à faire des sélections plus éclairées lors des années subséquentes. De bons registres et une sélection variétale appropriée aideront également à simplifier la préparation du calendrier d’application des régulateurs de croissance.

L’application de régulateurs de croissance

Les taux d’application de régulateurs de croissance des plantes (RCP) diffèrent d’une variété à l’autre et il se peut que l’on ait à les ajuster quelque peu en fonction des conditions de croissance réelles et de ses propres pratiques culturales. Règle générale, j’estime que pour obtenir une structure compacte et solide, capable de supporter le poids des pousses latérales produites après le pincement final, une quantité minimale de RCP est requise. Permettre aux nouvelles pousses de s’étioler au-delà de deux à trois pouces engendrera des entre-nœuds faibles et pourrait donner une plante dont la partie supérieure serait trop lourde.

Pour les premières applications de RCP, je recommande habituellement d’utiliser le B-Nine®. Ce produit est fiable et tolère bien les conditions météorologiques variables qui peuvent survenir durant la saison de production. Le Bonzi® est également très efficace pour contrôler la hauteur des chrysanthèmes, mais il faut l’utiliser avec précaution afin d’éviter le rabougrissement des plantes au début de leur période végétative.
Pour ce qui est des cultures d’automne, un bon point de départ serait de pulvériser 2 500 ppm de solution B-Nine® une à deux semaines après le dernier pincement. On peut répéter les applications de RCP en fonction de la vigueur et du type de croissance de la variété cultivée. On choisira des taux d’application plus élevés lorsque les températures seront plus élevées ou lorsqu’on cultivera des variétés à croissance rapide et vigoureuse. Une mise en garde est de mise en ce qui concerne les applications foliaires de B-Nine®: pour être efficace, ce RCP doit demeurer humide sur le feuillage pendant au moins six heures. Il est donc recommandé de l’appliquer tard dans la journée ou tôt le matin d’une journée nuageuse.

Une fois que les bourgeons floraux ont atteint la taille de grains de poivre (taille d’un demi-pois), il est conseillé d’éviter les applications foliaires de RCP. Une telle pratique pourrait retarder la floraison, et, dans certains cas, entraîner une décoloration des fleurs. Si, à ce stade, des applications tardives de RCP demeurent nécessaires, une application de Bonzi® au niveau des racines serait recommandée pour aider à contrôler les poussées de croissance de dernière minute. Pour s’assurer d’un traitement efficace, il est toujours préférable de commencer en appliquant les plus faibles doses recommandées pour votre région et de suivre attentivement les mesures préventives décrites sur l’étiquette du produit.

En conclusion, un calendrier d’applications de RCP bien planifié, combiné au programme de fertilisation, devrait vous permettre de cultiver toutes variétés de chrysanthèmes en fonction de la hauteur finale que vous désirez obtenir.

Veuillez remplir ce formulaire pour obtenir l'article en format pdf

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.