Production de poinsettias – Phase 3

Par Brian Cantin, Conseiller sénior aux producteurs

Conditionnement des poinsettias pour une meilleure qualité post-récolte

Durant le mois de novembre, les objectifs principaux pour la croissance des poinsettias sont l’expansion des bractées et le développement des cyathes. Indépendamment de la région où sont produits les poinsettias, les jours deviennent plus courts, l’intensité lumineuse diminue et le taux de croissance de la plante ralentit si on le compare à celui des semaines 31 à 39. Dans ce contexte, les pratiques culturales et les conditions environnementales devront être ajustées afin de compenser ce ralentissement de croissance et d’améliorer la qualité des bractées. Il y a plusieurs années, de grandes bractées surdimensionnés étaient un sceau de qualité jusqu’à ce que les brûlures à la marge des bractées deviennent un cauchemar post-récolte. Il faut éviter trop de croissance végétative en contrôlant de façon adéquate la température. Les bractées qui croissent à des températures et des humidités relatives élevées seront trop luxuriantes et plus susceptibles à des problèmes reliés au transport. Les producteurs horticoles devraient maintenant réviser leurs pratiques d’arrosage, car ils savent qu’un excès d’eau en novembre peut conduire à des pertes engendrées par les agents pathogènes responsables du pourridié des racines. À cette étape de la croissance, il faut fournir au substrat un temps de séchage adéquat pour maintenir un système racinaire fort et pour commencer le processus de conditionnement qui est crucial pour la qualité post-récolte. Par temps sombre et frais, il est préférable d’arroser tôt le matin plutôt que tard dans la journée pour permettre aux plantes de sécher avant la nuit.

La fertilisation

Révisez votre programme de fertilisation et faites des ajustements en fonction du taux de croissance. Durant cette phase de croissance, le programme devra passer de l’utilisation d’azote ammoniacal à l’utilisation d’azote sous forme de nitrates. L’expansion des bractées et le développement de la couleur requièrent des fertilisants, mais à partir de la mi-novembre, la charge fertilisante devrait être réduite. Il est important de surveiller la conductivité électrique et le pH durant cette période pour s’assurer que la culture ne subit pas de stress. La réduction graduelle des sels solubles dans le substrat de croissance diminue grandement l’incidence des dommages aux racines, spécialement sous un régime plus sec. Un niveau élevé de sels combiné à une faible absorption du calcium pendant l’expansion des bractées explique en partie la présence de brûlure à la marge des bractées (BMB).

Au sujet de cette maladie, je m’en voudrais de ne pas vous rappeler que les pratiques visant à réduire les BMB sont encore très importantes durant la phase d’expansion des bractées. Si vous avez déjà commencé un programme d’application foliaire de chlorure de calcium, vous devriez continuer cette pratique sur une base hebdomadaire pour fournir aux feuilles suffisamment de calcium pour les tissus en expansion. Il est important de se rappeler que les poinsettias ont un besoin en molybdène plus élevé. Continuez de surveiller le niveau de Mo dans le sol et les tissus. Entre la mi et la fin-novembre, la qualité des poinsettias peut être compromise par des pratiques bien intentionnées qui visent à réduire les coûts d’énergie. En voulant économiser l’énergie, la ventilation est minimisée, ce qui réduit la circulation d’air et fait augmenter l’humidité relative. La teneur en calcium dans les tissus est un facteur déterminant pour la réduction de l’incidence des BMB pendant la période d’expansion des bractées. La quantité de calcium absorbée par les bractées est non seulement influencée par l’apport en calcium dans le substrat de culture, mais de façon plus importante par le mouvement de l’eau vers l’intérieur des racines et au travers de la plante entraîné par la transpiration foliaire. Une humidité relative élevée inhibe la transpiration et donc le transport du calcium dans la plante. À mesure que les conditions climatiques deviennent défavorables, les plantes compétitionnent pour l’espace, et la circulation de l’air au niveau du couvert végétal est réduite. Essayez de réduire l’humidité en ventilant et chauffant même lors des journées froides et nuageuses. Chercher à économiser en réduisant la consommation d’énergie pendant cette période d’expansion des bractées peut occasionner des conditions propices à des infections latentes de Botrytis et/ou d’oïdium. Comme le dit le vieil adage : « Payez maintenant ou Payez plus tard ». Idéalement, l’humidité relative devrait être maintenue en dessous de 75 %, donc faites tout ce que vous pouvez,
selon vos moyens, pour contrôler l’humidité.

Lisez Production de poinsettias – Phase 4 >

Veuillez remplir ce formulaire pour obtenir l'article en format pdf

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.