Sélection des variétés

Choisir les variétés qui conviennent le mieux à son propre style de production représente toujours un défi. Prenez le temps de sélectionner un assortiment de plantes à floraison lente et à floraison rapide. À partir de vos connaissances sur les différents cultivars, vous serez en mesure de les classer selon leur taille (petite, moyenne ou grande), ce qui vous aidera à adapter les applications de RCP en fonction de la vigueur de chacun.

Calendrier de production

De nombreux facteurs peuvent influencer le calendrier de production. Vous devez tenir compte des températures nocturnes, de la longueur des journées, des dates d’empotage ainsi que des dates de pincement lorsque vous préparez votre calendrier de production. Il est aussi important de se rappeler les risques de «retards dus à la chaleur». Bien que les conditions météorologiques soient hors de votre contrôle, il faut être conscient que des températures nocturnes trop élevées peuvent repousser la floraison au-delà des dates prévues.

Soins à donner en début de production

Tout ce qui fait obstacle à la croissance optimale des boutures peut mener les plantes à amorcer précocement leur stade de la floraison (c.-à-d. la formation de bourgeons). Afin d’éviter un bourgeonnement prématuré, il faut maintenir les boutures en croissance active. Immédiatement après la transplantation, fournissez aux boutures des niveaux d’humidité et de fertilisation optimaux. Cela vous aidera à garder les plantes en phase de croissance végétative. Des fertilisants à haute teneur en azote aideront à éviter la croissance indésirable de bourgeons de couronnes.

Transition de la serre au plein air

Surveillez étroitement les conditions météorologiques avant de déplacer les chrysanthèmes de l’environnement contrôlé d’une serre aux conditions extérieures imprévisibles. Plus tôt vous sortez les plantes à l’extérieur, plus grand est le risque que les températures nocturnes descendent sous 10°C (50°F), ce qui peut entraîner un bourgeonnement prématuré. Des températures fraîches durant une période prolongée peuvent aussi déclencher le processus de floraison.

Espacement

Un bon espacement favorise la croissance de plantes bien proportionnées et bombées. Lorsque les plantes poussent trop près les unes des autres, leurs tiges seront faibles, leurs feuilles inférieures seront jaunes et elles prendront une forme allongée ressemblant à un tuyau.

Niveaux d’humidité du sol

Si votre objectif est de produire des chrysanthèmes de grande qualité, il vous faudra maintenir des niveaux d’humidité adéquats en tout temps dans les pots de culture. Quel que soit le substrat que vous choisissez, de bonnes pratiques de gestion de l’eau doivent faire partie intégrante de votre programme de production. Au fil de l’été, les chrysanthèmes déplacés à l’extérieur pourraient être exposés à des conditions humides et fraîches, puis à des conditions plus chaudes et plus sèches. Or, si vous laissez les plantes se dessécher trop souvent, elles seront en situation de stress considérable et vous risquez de produire de petits chrysanthèmes, moins souples et de moindre qualité. S’ils flétrissent fréquemment parce qu’on ne leur fournit pas un arrosage adéquat, les plants plus âgés pourraient être susceptibles à une infection par pythium.

Fertilisation

Les chrysanthèmes rustiques répondent bien à des taux d’engrais plus élevés, surtout ceux à haute teneur en azote. Plus vous utiliserez de fertilisants, meilleure sera la croissance végétative et plus larges seront vos plantes. Ainsi, on peut utiliser cette information pour établir un programme de fertilisation en fonction de la croissance désirée. Trop d’engrais conduira à la production de plantes aux tiges trop longues, sans vigueur et qui auront tendance à casser facilement. Il est donc recommandé d’être généreux avec les engrais lors des premiers stades de la croissance végétative. Une fois que la hauteur des plantes et la taille de leur tête auront atteint les deux tiers de la croissance désirée, vous pouvez commencer à utiliser un engrais tonifiant.

Contrôle de la hauteur

Pour plusieurs autres cultures, une excellente façon de contrôler la hauteur des plantes est de maintenir de faibles taux d’humidité dans le substrat. Puisque cette situation met les jeunes plants en situation de stress et encourage la croissance de la couronne de bourgeons, cette pratique n’est pas recommandée pour la culture de chrysanthèmes. Pour contrôler la hauteur de ceux-ci, je conseille plutôt de vous concentrer sur la sélection de fertilisants et de régulateurs de croissance appropriés.

Réduire l’incidence des maladies

Peu importe la méthode d’irrigation utilisée, il faut s’assurer que le feuillage est sec avant le début de la soirée. Cette pratique évitera que la plante contracte des maladies foliaires comme la bactériose foliaire, la pourriture grise, la septoriose et l’alternariose. Le Fusarium oxysporum a aussi été identifié comme problème majeur chez les chrysanthèmes rustiques. Ce champignon se propage par l’intermédiaire du système racinaire. Assurer un bon drainage et éviter l’accumulation de flaques d’eau dans la zone de production sont de bonnes façons de prévenir la propagation de cette maladie.

Veuillez remplir ce formulaire pour obtenir l'article en format pdf

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.