Retour à la salle de presse

Dans le cadre de la semaine de la culture scientifique, nous en avons profité pour nous entretenir avec des gens passionnées de science chez Berger. Notre collègue Marc Charland, Directeur – Recherche et développement, a généreusement offert de nous parler de sa passion et de son rôle au sein de l’organisation.

Q : D’où provient ton intérêt pour les sciences ?

R : Ça peut vraiment sembler inusité, mais j’ai commencé à m’intéresser aux sciences vers l’âge de 7-8 ans environ. À l’époque, j’étais un grand fan des dessins animés de Spider-Man et la science y est très présente. Je rêvais d’ailleurs d’avoir mon propre laboratoire comme Peter Parker.

 

Q : À quoi ressemble ton parcours dans le monde des sciences?

R : J’ai un parcours vraiment rempli je dirais ! J’ai d’abord fait mes études au baccalauréat en biochimie à l’Université Laval, en plus d’un certificat en pédagogie. J’ai ensuite enseigné la physique, la chimie et les mathématiques dans une école secondaire et au niveau collégial. Puis, j’ai complété mon parcours académique avec une maîtrise et un doctorat en biophysique à l’université du Québec à Trois-Rivières où j’étudiais des nouvelles méthodes pour suivre la photosynthèse des plantes. La cerise sur le sundae est venue de mon stage post-doctorat au Service canadien des forêts où on travaillait sur les effets des polluants atmosphériques sur les arbres. La vulgarisation scientifique a toujours été importante ! Alors que mes filles étaient encore au primaire, je suis même allé faire des expériences de science dans leurs classes à la demande de leurs enseignants et j’ai eu la chance de former plusieurs enseignants sur différents sujets dans des cadres de formation continue.

 

Q : Est-ce qu’il y a un ou des ouvrages en particulier qui t’ont marqué ?

R : Quand j’étais jeune, mon petit frère avait reçu un livre traitant de question-réponse avec expériences sur la science en cadeau. Comme ça l’intéressait plus ou moins, j’en ai pris possession pour mon plus grand plaisir ! L’ouvrage proposait toute sorte d’expériences scientifiques à réaliser à la maison. Je m’amusais entres autres à faire pousser des microorganismes à l’aide de tranches de pain. L’expérience consistait à frotter le pain sur différentes surfaces pour observer leur croissance qui s’y formait après un certain temps. Je vous avouerais que ma mère n’était pas toujours très heureuse de ce passe-temps !

Le livre Cosmos, qui a été publié en 1980 par l’astronome Carl Sagan, m’a littéralement fasciné. L’auteur y retrace entres autres les origines de la connaissance et de la méthode scientifique, en mélangeant la science avec d’autres disciplines. Sa capacité à vulgariser le contenu est vraiment inspirante.

 

Q : En tant que scientifique, qu’est-ce qui t’enthousiasme le plus à propos de ton rôle chez Berger?

R : Ce qui est plaisant avec mon travail, c’est d’avoir la chance de travailler avec des gens passionnés qui ont des expériences et spécialisations différentes de la mienne, qu’elles soient scientifiques ou non. La collaboration entre les équipes est primordiale afin de concevoir des projets d’expérimentation, d’analyser et d’interpréter des résultats très pointus et, par-dessus tout, de vulgariser et de transférer les connaissances acquises. Pour ce qui est des études que nous effectuons à la serre ou avec des partenaires externes, le défi demeure d’essayer de comprendre les multiples interactions entre les aspects biologiques, chimiques et physiques du trio environnement-plante-sol. Et c’est souvent là que le biochimiste-biophysicien que je suis ne cesse de s’émerveiller devant cette complexité. Au quotidien, c’est vraiment stimulant !

Nous tenons à remercier Marc Charland pour sa participation et sa grande générosité. Bonne semaine de la culture scientifique à tous !

Veuillez remplir ce formulaire pour obtenir l'article en format pdf

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Lire la suite